résidences 

Charlotte Pringuey Cessac

Résidence itinérante pour le Projet NOMADE 

L'artiste Charlotte Pringuey Cessac commence sa résidence avec le metaxu pour le Projet NOMADE, le 9 décembre 2020. 

Le Projet NOMADE a pour objectif de créer une oeuvre collaborative et itinérante.

A bord de sa voiture et à travers un voyage participatif, des passagers découvriront des oeuvres d’art contemporain. 
Charlotte Pringuey Cessac invite des artistes à intervenir dans l’espace de l’étagère. Ainsi ils l’accompagneront sur les routes par le biais de leur proposition. La pièce imaginée s’inscrit dans l’idée d’itinérance, de la carte et du territoire ; de l’échange et de la transmission. La pièce doit être manipulable pour que le public a bord de la voiture puisse l’appréhender de manière directe, comme une carte routière ou un jeu de voyage.
Charlotte Pringuey Cessac propose de transformer la résidence sédentaire en résidence itinérante avec un parcours traversant quelques 19 ateliers-étapes, se rendant de l’atelier d’un artiste à un autre.
Elle à démarrée d'Antibes avec une pièce à bord, direction Toulon pour entamer symboliquement la résidence au Metaxu.
Une fois de retour à Toulon, toutes les propositions produites par les artistes pendant cette expédition seront présentées au Metaxu, ainsi que les documents photographiques et sonores de chaque trajet - issus de la performance. 

Le projet s’inscrit dans une dynamique pour parler d’art, pour découvrir des œuvres - ou parler tout simplement - dans ce lieu intime de la voiture avec un public inconnu et renouvelé à chaque trajet. Ces échanges sont enregistrés avec leur accord.

L’itinérance solitaire ou collective amène à la découverte, à la rencontre, à l’échange. C’est également une liberté des mouvements – mouvement physique, mouvement de la pensée. 

Les pièces imaginées par les artistes s’inscrivent dans l’idée de nomadisme, de la carte et du territoire ; de l’échange et de la transmission. Les pièces doivent être manipulables pour que les passagers puissent les appréhender de manière directe, comme une carte routière ou un jeu de voyage. Désacraliser l’objet artistique par la manipulation est une des multiples manières pour rendre accessible l’œuvre au passager. 

A chaque voyage, une nouvelle proposition d’artiste est activée. 

A l’issue de ce projet, une édition sous forme de coffret est réalisée. Elle comprend les intentions de chaque artiste, la photographie de leur proposition, les documents sonores et iconographiques de chaque trajet (les podcasts sur clef USB).

Charlotte Pringuey Cessac

« En 2016, sur l’étagère située au-dessus de la boîte à gants de ma voiture sont entreposées de petites pièces énigmatiques en porcelaine blanche. Leur aspect immaculé évoque des mouchoirs. Cependant, au toucher, la froideur et la rigidité de la matière provoquent, le temps d’un instant, une ambivalence sensitive. Je place les petits objets sur cette étagère pour les avoir sous le regard lors de mes trajets, tels des penses-bêtes. Ce qui me permet d’y réfléchir tout en conduisant. Une sorte d’extension d’atelier - où que j’aille. 

Accueillant des passagers à bord, ces objets en porcelaine suscitent la curiosité et une discussion advient. Très rapidement, je me mets à partager cette idée avec d’autres artistes que j’invite à intervenir librement dans ce dispositif, pour créer de nouvelles situations, en multipliant les interactions avec de nouveaux passagers. 

En 2019, j’invite trois artistes : Albane Hupin, Daniel Nadaud et Maëlle Labussière. En 2020/21, je réitère ce projet lors d’une résidence à l’espace d’art METAXU à Toulon. Transformée en itinérance, cette résidence prend forme en un grand tour de France tirant jusqu’à la frontière franco-espagnole, la Belgique, le Luxembourg et la Suisse. Je visite 18 ateliers d’artistes, autant d’étapes qui ponctuent le trajet. »

Charlotte Pringuey-Cessac

Les artistes participants au Projet NOMADE : 

 

- Simone Simon - Cagnes-sur-Mer

- Catherine Burki - Marseille

- Caroline Bouissou - Catalogne (Bausen)

- Laura Giordanengo - Toulouse

- Nicolas Daubanes - Monflanquin (en résidence à Pollen)

- Florian de la Salle - Poitiers

- Manon Rolland - Nantes

- Daniel Nadaud - Laval

- Maelle Labussière - Maisons Alfort

- Albane Hupin - Rouen

- Vincent Chenut - Bruxelles

- Alban Morin - Saint Etienne

- Gabrielle Conilh de Beyssac et Jules Guissart - Pont-de-Barret

- Marco Godinho - Luxembourg

- Massimiliano Baldassarri - Neuchâtel

- Anne-Laure Wuillai - Nice

- Olivia Barisano - Vallauris

- Charlotte Pringuey-Cessac - Nice (en résidence à Metaxu)

L'exposition collective Projet NOMADE
À l’initiative de Charlotte Pringuey-Cessac

se passe aussi à la Galerie Eva Vautier, à Nice
Du 03 février au 05 mars 2021

Et prochainement en Mars/Avril 2021 dans la Galerie du Metaxu à Toulon 

Charlotte Pringuey Cessac en résidence dans L'Atelier du metaxu 

Camille Sart 

Résidence dans L'Atelier du metaxu 

L'artiste Camille Sart était en résidence dans l’Atelier du metaxu du 15 décembre 2020 au 8 janvier 2021, pour préparer une exposition sur les volets extérieurs du metaxu, sur la Place du Globe. 

 

Les installations que réalise Camille Sart sont des reconstitutions de lieux traumatiques. A travers la maquette et le changement d'échelle, il met en exergue des points de vues qui varient selon comment le regardeur est placé. En jouant sur les hauteurs, une perte ou une prise de pouvoir se fait sur l'évènement traumatique ou sur une personne. Nous pouvons être à la fois bourreau et victime.

@camilletras

Le vendredi 8 janvier 2021, sur invitation, une présentation de fin de résidence artistique de Camille Sart est organisé dans l'Atelier du metaxu pour présenter les étapes et les installations pour son exposition sur les volets extérieurs du metaxu, sur la Place du Globe.   

© 2021 par Metaxu espace d'artistes

26, 28, 30 Rue Nicolas Laugier, 83000 Toulon

  • Facebook Clean
  • Blanc Icône Instagram