top of page

CLICKBAIT  - Charles-Arthur Feuvrier

Capture d’écran 2023-05-13 à 15.41.24.png

Une exposition de Charles-Arthur Feuvrier

Accompagnée d’un texte de Alexia Abed

Conception graphique par Côme Guérif

Parasitée par un réseau de tentacules géantes, la galerie Metaxu est singée en tanière 2.0 à l’occasion de l’exposition personnelle de Charles-Arthur Feuvrier. Son installation organique et monochrome se déploie telles les structures en rhizome de la flore et des logiciels, prend le contrôle de tout l’espace, se propage dans les moindres recoins. En suivant les ramifications et les cordons en scotch, læ visiteur·se se fraye un chemin vers une sculpture biscornue et orpheline, terrée dans une salle à l’abri des regards.

En son centre, un écran captif cerné d’une signalisation tapageuse provoque nos regards
pour incarner littéralement les CLICKBAIT « piège à clics ». Il diffuse, en boucle, des images photoshopées grotesques et sous stéroïdes spécifiques aux vignettes Youtube. La vidéo compile une sélection de cryptides – ces animaux dont on suppose l’existence, sans en posséder la moindre preuve – renversant du même coup les rôles de traqueur / traqué.

Si la volonté de l’artiste est de « révéler notre perte de discernement à l’ère de la post-vérité, du conspirationnisme et des pseudo-sciences », CLICKBAIT en est-elle pour autant une ode aux réseaux et au sensationnalisme ? L’exposition est plutôt un endroit éphémère où se travaillent les déformations des croyances, des mythes et de la vision, où subsistent des créatures et

des discours en panne avec le réel. CLICKBAIT devient un examen critique loufoque de la consommation des objets culturels, certes, mais aussi une ouverture aux fantaisies possibles qu’annoncent les légendes d’aujourd’hui déguisées en avenir.

Alexia Abed

bottom of page